Image Image Image Image Image
Scroll to Top

To Top

A propos de Jeanne

A propos de Jeanne

C’est à force de chiner des objets et meubles anciens et de les rendre à une seconde vie qu’est née La Cabane de Jeanne. L’ancien me touche, raconte son histoire, ses lignes d’un autre temps, ses matériaux précieux.

J’aime lui donner une autre destination, en éveillant ses reliefs et ses formes avec de nouvelles patines, de nouvelles couleurs, dans un esprit résolument contemporain.

D’une double formation universitaire, littéraire et théâtrale, c’est avec l’expérience du jeu scénique que débute ma vie professionnelle.

Dans la vie d’une petite compagnie autonome et itinérante, il est bienvenu de savoir faire un peu de tout , construire et fabriquer des décors, arranger son espace scénique au gré des espaces rencontrés, réparer, reconstruire.

J’aime travailler de mes mains, j’aime imaginer

J’aime travailler entre mes mains des matières, des couleurs, la lumière, des idées

J’aime les récits, les histoires racontées … dans un théâtre, dans un tiroir oublié, dans un cadre poussiéreux, entre les âges, entre les lignes, entre vous et moi

La cabane, c’est d’abord un univers singulier, intime, ludique, où je peux librement imaginer

Une cabane pour les grands et les petits, où  la technique côtoie la fantaisie et la légèreté

La cabane, c’est un abri de passage

J’aime que les choses ne soit pas figées, qu’elles puissent évoluer, se transformer. Qu’un meuble ou qu’un objet ait de multiples vies ou de multiples usages

La cabane, c’est enfin le bois pour maison et pour saison

J’aime la volupté du bois, ses lignes, ses trajectoires nouées, ses essences si nombreuses

Peu à peu, je me suis prise au jeu de la fabrication de la couleur

Le bois s’en habille ou reste dans sa belle nudité

Le travail du métal est venu se rajouter,  fruit d’une belle rencontre avec un artisan métallier

De nouveaux projets se dessinent

En 2011, je m’installe dans un atelier à Schiltigheim, et crée La cabane de Jeanne, où dans l’intervalle, d’hier à demain, je revisite sans nostalgie les contours oubliés des meubles et objets du passé.